Chargement en cours...

Restauration Biarritz de 1956

ici que les gros chantiers, pas à la portée de tous mais vous y apprendrez beaucoup de choses et de combines
Avatar du membre
thunder-430
Membre ABC
Membre ABC
Messages : 2588
Enregistré le : 20 mars 2014, 10:49
Localisation : 37700 la ville aux dames, France

Re: Restauration Biarritz de 1956

Message par thunder-430 » 23 févr. 2019, 10:34

de nos jours , c'est certainement plus facile une grosse resto.mais a l'époque..pour la communication, ça devait être chaud , a l'époque du Fax et les début d'internet..
Modifié en dernier par thunder-430 le 23 févr. 2019, 21:58, modifié 1 fois.


oldsmobile 98 V8 4.9 l of 1951.
thunderbird V8 5.8 l of 1959.
roulez bourré ,ce n'est pas bien, mais on ne va quand même pas... rentrer a pied..
loiseau philippe.....phil.

Link:
BBcode:
HTML:
Hide post links
Show post links

Avatar du membre
Roger
Non Membre
Non Membre
Messages : 1764
Enregistré le : 22 mai 2014, 08:45
Localisation : Suisse
Âge : 73

Message par Roger » 23 févr. 2019, 10:45

Oui, c'était surtout difficile pour obtenir les pièces. Heureusement que j'avais deux fournisseurs épatants (Ted Holcombe et Gene Schacter) qui m'ont bien aidé. Par contre, pour les travaux, ça reste la même chose: Internet ne va pas aider à dépointer ni à souder! Comme j'avais été deux ans dans une carrosserie, j'avais quand même certaines notions et, en regardant comme la coque était fabriquée, je voyais bien ce qu'il fallait déposer pour aller plus loin. Certes, ça fait un peu peur quand il n'y a plus rien ou presque à part un plancher!
Là aussi, les perçages des point de soudure étaient un précieux indice pour savoir où remettre certains éléments au dixième de mm près.
Plus tard, une fois la coque terminée, j'ai fait des comparaisons gauche-droite avec une longue ficelle. J'ai constaté que la carrosserie était légèrement en forme de banane. Mon regret? c'est de ne pas avoir fait cette comparaison avant de dépointer quoi que ce soit, car je ne suis pas sûr que c'était plus droit avant!


Roger,
la mémoire des GM ...

Link:
BBcode:
HTML:
Hide post links
Show post links

Avatar du membre
thunder-430
Membre ABC
Membre ABC
Messages : 2588
Enregistré le : 20 mars 2014, 10:49
Localisation : 37700 la ville aux dames, France

Message par thunder-430 » 23 févr. 2019, 22:12

a cette époque les chaines de montage ne respectées pas les alignement, la précision n'était pas leur préoccupation, j'ai ce problème avec ma t-bird pour les ouvrants, et puis une coque ça bouge après 60 ans de route..je me dit après tout , la resto.terminée, c'est une vue d'ensemble et les défauts ne se voient pas ou très peu...


oldsmobile 98 V8 4.9 l of 1951.
thunderbird V8 5.8 l of 1959.
roulez bourré ,ce n'est pas bien, mais on ne va quand même pas... rentrer a pied..
loiseau philippe.....phil.

Link:
BBcode:
HTML:
Hide post links
Show post links

Avatar du membre
Roger
Non Membre
Non Membre
Messages : 1764
Enregistré le : 22 mai 2014, 08:45
Localisation : Suisse
Âge : 73

Message par Roger » 24 févr. 2019, 08:59

C'est bien ça. Ce n'était pas très précis, les tolérances étaient presque comme dans la maçonnerie!
Une fois que tout est installé et assemblé, qu'on a un peu triché pour masquer les défauts, l'ensemble est satisfaisant, comme tu le dis!
Ce qui m'a surpris est de savoir que la Continental Mark II est un cauchemar pour les travaux de carrosserie. La tôlerie est très approximative, les corrections étaient faites à l'étain au montage et il ne faut pas prendre les dimensions d'un côté pour vérifier l'autre: ça ne jouera pas! C'est un gars qui a restauré une telle auto qui me l'a dit.


Roger,
la mémoire des GM ...

Link:
BBcode:
HTML:
Hide post links
Show post links

Avatar du membre
Roger
Non Membre
Non Membre
Messages : 1764
Enregistré le : 22 mai 2014, 08:45
Localisation : Suisse
Âge : 73

Message par Roger » 01 mars 2019, 12:19

Les ailes arrière étaient prêtes à être installées dans le courant du mois de juillet 1995. La partie bouffée par la rouille n’a pas été trop simple à former avec la petite nervure ou renflement autour de la découpe pour la roue arrière. Mon collègue s’est occupé de l’aile droit mais, malheureusement, il s’est fait pincer par les flics avec un peu trop de sang dans l’alcool (ou est-ce l’inverse ?). Comme ce n’était pas la première fois, il a dû rendre son permis pour une assez longue durée, ce qui fait qu’il ne pouvait plus venir « taper la tôle ». Heureusement, il avait été un bon prof et j’ai refait l’aile gauche.

Image

Comme beaucoup le savent, souder une tôle au milieu crée une forte chaleur avec les distorsions correspondantes. Ces distorsions devaient être éliminées avant de souder les ailes sur la carrosserie car une grande partie n’était plus accessible après installation. Ceux habitués à ce genre de travaux savent de quoi je parle !

Cette photo montre l’aile de gauche avant de la souder en place. Un grand moment !

Image

Afin d’éviter autant que possible trop de saleté sur les autos terminées, j’avais installé un rideau en plastique séparant la partie atelier de celle dévolue au stockage. Ce n’était pas parfait, mais mieux que rien, car de la poussière et saleté, il y en a avec ce genre de travaux !
Une fois la carrosserie à nouveau saine, il était temps de déposer le châssis. J’avais eu beaucoup d’opportunités de l’inspecter et, heureusement, il était intact. Pas de rouille perforante (ce qui arrive assez souvent vers l’essieu arrière), pas de dégât majeur. Au moins quelque chose de positif !
Avec une carrosserie fermée, il aurait peut-être été possible de séparer la caisse du châssis avant les travaux de tôlerie ; cependant, je n’en suis pas si sûr, étant donné le manque de rigidité notoire de ces constructions. je l’avais constaté lorsque j’avais déposé le châssis du Sedan de Ville ; j’avais dû supporter l’arrière pour éviter un affaissement inquiétant, pourtant, la caisse était saine !
Avec une carrosserie aussi malade que ce que j’avais, il est bien possible que le plancher se soit plié ou cassé si j’avais retiré le châssis au début !
A cause de la place limités à disposition, j’ai d’abord poussé l’ensemble châssis-carrosserie sur la gauche de mon local (pourquoi pas à droite ? Ne demandez pas, je n’ai pas la réponse !). Puis j’ai soulevé l’ensemble aussi haut que possible, mis des supports sous les bas de caisse, dévissé la vingtaine de vis reliant la coque au châssis et ai commencé à baisser le châssis avec un cric. L’opération a pris du temps, surtout en étant seul. La photo date du 19 août 1995.

Image

Image


Roger,
la mémoire des GM ...

Link:
BBcode:
HTML:
Hide post links
Show post links

Avatar du membre
Yvon
Membre ABC
Membre ABC
Messages : 17697
Enregistré le : 16 janv. 2014, 11:02
Localisation : 29600 Plourin-lès-Morlaix, France
Contact :

Message par Yvon » 01 mars 2019, 12:37

le châssis a aussi besoin d'un petit coup de jeune ;)


Yvon Le Saout, Membre du Bureau, Président & Webmaster
Tout est meilleur quand on partage.
if it's not metal or chrome, leave it at home.
ex Corvette 78, ex Ford Skyliner 1958,
Cadillac Coupe Deville 1961, Pontiac Firebird Conv. 1968

Link:
BBcode:
HTML:
Hide post links
Show post links

Avatar du membre
Roger
Non Membre
Non Membre
Messages : 1764
Enregistré le : 22 mai 2014, 08:45
Localisation : Suisse
Âge : 73

Message par Roger » 01 mars 2019, 12:56

Yvon a écrit :
01 mars 2019, 12:37
le châssis a aussi besoin d'un petit coup de jeune ;)
C'est le moins qu'on puisse dire!


Roger,
la mémoire des GM ...

Link:
BBcode:
HTML:
Hide post links
Show post links

Avatar du membre
Roger
Non Membre
Non Membre
Messages : 1764
Enregistré le : 22 mai 2014, 08:45
Localisation : Suisse
Âge : 73

Message par Roger » 13 mars 2019, 16:51

Carrosserie et châssis sont maintenant côte à côte. Heureusement que le local le permet !

Image

Une fois le châssis de côté, j’ai pu commencer à nettoyer le reste du dessous, surtout le goudron qui avait été mis en couches bien épaisses et qui n’a pas protégé grand-chose. Quel boulot ingrat d’être allongé sous la caisse et de recevoir tout ce qui se décolle et tombe sur la g.eule !
Malgré les tôles remplacées et celles préparées à l’extérieur avant l’assemblage, il restait assez de surface à traiter. Comme je n’ai pas d’eau dans mon local, j’’avais souvent une drôle d’allure en ressortant de dessous la carrosserie. Heureusement que le temps de parcours jusqu’à la maison n’excédait pas une demi-heure ! (A partir de l’automne 2017, c’est même nettement plus court grâce au contournement de Bienne : 12 minutes.)
Il n’y a pas d’eau et pas de chauffage non plus dans ce local, ce qui implique que pour donner une couche de fond en deux composantes sous la coque, il fallait que le nettoyage soit terminé avant l’arrivée du froid. J’ai eu de la chance qu’octobre 1995 soit clément, ce qui m’a permis de gicler le dessous durant ce mois.

Image

Après la pause hivernale, j’ai posé du sealer sur l’auvent ; ceci indique que la couleur n’est pas très loin !

Image

Comme on le sait, une auto n’est pas seulement constituée d’une carrosserie et d’un châssis. Il y a aussi des éléments mécaniques qui permettent à la chose d’avancer.
Une fois que toutes les pièces pour le moteur ont été rassemblées, j’ai apporté le bloc pour le réaléser et ajuster les nouveaux pistons en 0.030’’, ainsi que le vilebrequin dont les paliers principaux sont rectifiés à la cote inférieure de 0.010’’. Je me suis occupé du remontage du moteur. Je n’ai pas fait de photos, car j’avais procédé de même pour la de Ville et la Brougham.
J’ai également révisé la transmission. Celle que j’avais achetée était HS (hélas, je ne me souviens plus quel était le problème) et, avec 3 transmissions, j’en ai refaite une. C’était la seconde transmission que je remettais en état après celle de la de Ville quelques années au précédent ; je n’étais absolument pas sûr si mon travail était correct. La transmission avait été achetée en 1991, elle fût révisée en 1996.

Image

Le 8 juin 1996, j’ai giclé l’auvent avec la peinture définitive, le Bahama Blue. Lorsque l’auvent est peint, ceci implique que le remontage des pièces révisées ou neuves n’est pas loin!

Image

Image


Roger,
la mémoire des GM ...

Link:
BBcode:
HTML:
Hide post links
Show post links

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Les Fameux Grands Travaux »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité